Les pays émergents essaient aussi de se protégent contre les importations chinoises  

La Chine ayant ses chantiers de construction quasiment à l’arrêt, cherche à écouler ses stocks d’acier (sa consommation représente le quart de la consommation de la planète). En 2023 les prix ont chuté et les exportations chinoises ont augmenté de 33%.

En conséquence le Chili, le Mexique et le Brésil ont relevé leurs droits de douane. D’autres ont lancé des enquêtes anti-dumping (Indes, Philippines, le Vietnam et Turquie)

Autre secteur en surproduction, le soja (augmentation de 500% en 2023).

Globalement, la balance commerciale de l’Asie se détériore : déficit de 193 milliards de $ en 2023, contre un excédent de 25 milliards de $ 10 ans plus tôt. La raison en est la surcapacité chinoise et l’augmentation de la demande asiatique, mais aussi le fait que devant les protections américaines les industriels chinois relocalisent leurs usines en Asie du Sud-Est.

La Chine assume cette évolution : Huan Yiping (Banque centrale chinoise) : Les marchés occidentaux se ferment, « nous devrions envisager de nous tourner vers les pays en développement ».

En Afrique également les exportations chinoises ne cessent de monter. Elles ont atteint quasiment les exportations européennes en 2022.

Source : Le Monde : 28/6/2024