Chômage partiel : fraude record

A la mi-juin, plus de 7000 demandes frauduleuses ont été référencées pour un total de 113 millions d’euros. Ceci prend en compte les cas où l’identité d’une entreprise a été usurpée et qui présentaient des demandes exagérées. Par exemple une demande concernant 13 salariés a été déposée au nom d’une menuiserie qui n’employait qu’un seul salarié.

Heureusement les services de l’Etat ont été vigilants et seulement 63 millions ont été versés. Mais sur ces 63 millions frauduleux, seulement 13 millions ont été récupérés. Le reste s’est évaporé.

S’ajoutent évidemment à ces demandes complètement frauduleuses toutes celles des entreprises qui ont simplement exagéré. On ne connaît pas pour l’instant le montant de cette fraude « ordinaire ».

Source : Simon Piel « Chômage partiel : les chiffres de la fraude », Le Monde 5 Août 2021