Chine: en route vers la monnaie virtuelle ?

La Chine multiplie les tests de monnaie virtuelle.

En Octobre, la Banque Centrale a distribué 200 yuans (25 euros) virtuels à 50.000 habitants. Ils ont réalisé 62.000 transactions dans 3300 magasins habilités à encaisser cette monnaie pendant 1 semaine. De plus cette monnaie était utilisable pour des achats en ligne.

En Décembre à Suzhou (10 millions d’habitants) même distribution de 200 yuans cette fois-ci à 100.000 habitants pendant 15 jours.

Cette monnaie ne déroute pas les chinois car ils sont habitués à payer avec leur mobile et avec des monnaies privées comme Alipay ou We-Chat Pay (les deux géants cumulent 94% des paiements en ligne). La monnaie digitale quant à elle est distribuée par l’intermédiaire de 6 banques publiques.

Un avantage collatéral de cette monnaie virtuelle pour le gouvernement est qu’elle permet de collecter des données sur les habitudes de consommation des citoyens. La récente disgrâce de Jack Ma, fondateur d’Alibaba, serait liée à son refus de transmettre ces données à la Banque Populaire de Chine.

S’il en était ainsi, il est possible que la Banque Centrale cherche à éliminer ses rivaux pour régner en maître sur cette prestation. Elle dispose dans cette entreprise d’un avantage comparatif important : elle ne facture aucune commission aux commerçants, contrairement aux opérateurs privés.

Source : Frédéric Lemaître «En Chine, les premiers pas du yuan digital », Le Monde 15/01/2021