Pourquoi le QE de la BCE ne marche pas

 

En Janvier 2015, le gouverneur de la BCE Mario Draghi a annoncé le lancement d’une opération de « quantitative easing » (en français « assouplissement quantitatif »). Rappelons qu’une telle opération consiste, pour la banque centrale, à acheter des titres de dette publics ou privés, les incorporant ainsi à son actif de bilan. Elle crée du même coup la monnaie centrale pour payer les banques vendeuses. (Lire la suite…)

La multiplicateur keynésien revisité

 

 

Résumé

Le multiplicateur keynésien remonte à Keynes lui-même mais il est encore utilisé de nos jours, au moins par les économistes d’inspiration keynésienne. On peut dire aussi qu’il sous-tend certaines de leurs positions(1) . Plusieurs des critiques qui ont été exprimées à son égard sont justifiées, et certaines d’entre elles ont suscité des perfectionnements pour les éliminer. Dans cet article nous les rappelons, puis nous ajoutons notre pierre. Premièrement, nous étendons son champ à l’ensemble des revenus, et non seulement à ceux provoqués par une dépense autonome. Deuxièmement, nous étendons les acteurs à l’ensemble des agents et non seulement aux pouvoirs publics. Troisièmement nous présentons une forme du multiplicateur qui permet de l’appliquer à l’économie réelle, d’utiliser pour ses paramètres les données de la comptabilité nationale, et donc de l’utiliser vraiment en politique économique.

(Lire la suite…)

Le révisionnisme monétaire

 

Nota: Ce texte est paru sur le blog « Financer l’avenir » de La Fondation pour la Nature et l’Homme

 

Tout à leur conviction que la création monétaire ne peut être mise au service de tous, et notamment ne peut financer des investissements collectifs, certains économistes en viennent à nier la possibilité même de la création monétaire. Ceci est une position révisionniste contraire aux faits et nous allons essayer de le montrer (Lire la suite…)

Le mécanisme du multiplicateur (dit »multiplicateur keynésien »)

Ce papier a pour objectif d’expliquer le raisonnement du multiplicateur keynésien. Le raisonnement part de l’idée que si l’Etat fait une dépense en créant un déficit, c’est-à-dire en ne prenant les ressources à personne, ces ressources nouvelles vont circuler dans l’économie. (Lire la suite…)

La croissance du crédit est-elle intrinsèquement source de crise financière, faut-il la limiter ?

La crise financière a servi de révélateurs à beaucoup d’entre nous. Personne n’imaginait le montant colossal des actifs  » toxiques  » ni des dettes en contrepartie. Si la dette publique a fait en Europe l’objet d’un suivi scrupuleux et d’une communication médiatique lourde, ce n’est pas le cas de la dette privée, que ce soit celle des ménages ou celle des banques et établissements de crédit. (Lire la suite…)

La création monétaire : Questions-Réponses

1- La monnaie : ce sont les pièces et les billets?

Pas uniquement. La monnaie c’est bien sûr des pièces et des billets en circulation (12% de la masse monétaire en 2000 en France), mais surtout des comptes courants ou dépôts à vue, qui en constituent donc 88%. (Lire la suite…)

Les déterminants de la masse monétaire

Objet de la note

La masse monétaire(1)est influencée par de nombreux facteurs, socio-économiques, réglementaires ou institutionnels et politiques. Cette note a pour but de les recenser et d’analyser le sens de leur influence, en fonction de la conjoncture. (Lire la suite…)

Portée et limitations du traité de Maastricht en matière de création monétaire

L’article 104 du traité de Maastricht semble interdire tout recours des Etats et administrations publiques à la création monétaire. Le but de cette note est de voir les limites de cette interdiction. (Lire la suite…)

La monnaie d’endettement, facteur d’amplification des cycles

L’économie est marquée par une alternance de cycles économiques, caractérisés par une succession de phases d’expansion et de récession, d’une durée plus ou moins longue selon les époques.

En économie à « monnaie d’endettement », les moyens de paiement ne pouvant provenir que d’un endettement des agents économiques, les phases de ces cycles sont amplifiées et prolongées. Voyons pourquoi. (Lire la suite…)

La quantité de monnaie en circulation: questions-réponses

1- Quels sont les instruments de mesure de la masse monétaire?

Depuis le passage à l’euro, les autorités monétaires en suivent trois : M1, M2, M3. (Lire la suite…)