Renouveau de la monnaie « Banque Centrale » ?

Aujourd’hui la monnaie créée par la banque centrale, c’est-à-dire les billets et les pièces, pèse peu dans le montant de monnaie échangé dans l’économie. En Europe c’est difficile à mesurer car c’est très variable suivant les pays, et on a surtout des statistiques globales pour la zone euro. Mais on peut dire que c’est de l’ordre de 10%. Le reste est d’origine privée (banques commerciales). Cette proportion est-elle normale ?

Toutes les grandes banques centrales s’intéressent au problème. Leurs réflexion se sont accélérées depuis l’arrivée du projet Libra de Facebook et la crise du Covid19, qui accentuent tous deux la désaffection pour les paiements en cash traditionnels. Si on laisse faire, et si les citoyens délaissent les billets des banques centrales, ils n’auront plus le choix qu’entre des moyens de paiement privés.

L’enjeu est donc que le grand public reste en mesure d’utiliser « de la monnaie banque centrale ».

La BRI (Banque des Règlements Internationaux) est motrice sur le sujet et favorise une coopération internationale. Deux pays sont déjà passé aux travaux pratiques. La Suède teste actuellement sa e-couronne, et la Chine son yuan numérique.

A quand un e-euro et une distribution aux citoyens par les banques centrales (monnaie hélicoptère) ?

Source : V. Chocron « Les banques centrales accélèrent dans la monnaie numérique », Le Monde 25 Juin 2020