Les déficits se creusent

Le déficit de l’assurance chômage pourrait atteindre 25,7 milliards d’euros en 2020. Plusieurs raisons à cela. Le chômage croît fortement, et les recettes diminuent à cause du manque d’activité. De plus, l’activité partielle des salariés est financées pour un tiers par l’UNEDIC.

De son côté, la Sécurité Sociale pourrait se trouver en déficit de 52 milliards d’euros, dont 31 pour l’Assurance Maladie. Ceci est dû principalement à la hausse du chômage (moins de cotisations), et à la généralisation du chômage partiel, les salaires concernés étant exonérés de cotisations.

Ces chiffres étaient attendus et sont assumés par le gouvernement, mais des discussions avec les partenaires sociaux sont prévues en Juillet. C’est là qu’on verra la position du gouvernement.

Source : Le Monde 17 et 20 Juin 2020



Un commentaire pour “Les déficits se creusent”

  1. […] (6) Les déficits sociaux, qui comprennent celui de la Sécurité Sociale (cotisations pour les nouveaux chômeurs, même partiels) et de l’assurance chômage (plus de cotisations, augmentation du nombre de chômeurs, et participation aux frais de chômage partiel) pourraient monter à 78 Milliards en 2020 soit plus de 3% du PIB à eux seuls, voir les nouvelles d’actualité sur ce site. […]

Laissez un commentaire