L’action des fonds d’investissement

Les fonds d’investissements commencent à soulever les critiques outre-Atlantique. Les très bas taux du marché obligataire poussent les investisseurs à chercher des taux plus élevés sur des opérations de plus en plus risquées. En 2018, selon une étude d’une association américaine, le marché de la dette à effet de levier (LBO des fonds d’investissement ou emprunt direct d’une entreprise) a atteint 3000 milliards de dollars, soit près de 3 fois le montant des célèbres subprimes de 2018. Or par définition, pour qu’un tel emprunt soit viable, il faut que la rentabilité de l’entreprise financée soit supérieure au taux d’intérêt à payer aux prêteurs. Bien que les réglementations se soient améliorées, une baisse conjoncturelle des revenus des entreprises pourrait rendre difficiles les remboursements et mettre certaines en difficulté.

Source : Le Monde Economie & Entreprise 18/10/2019