Editorial: Ouverture du site

Après plusieurs mois de travail, le site Internet de l’association Chômage et Monnaie est né. Nous en sommes très heureux car cet outil de communication devrait nous permettre d’améliorer la diffusion de nos idées et la communication avec ceux et celles qu’elles intéressent.

En bref, car vous le découvrirez plus en détail sur ce site, nous défendons l’idée que la monnaie est un outil au service des hommes et non cette chose suspecte juste bonne à faire de l’inflation. Nous étayons notre argumentation sur la théorie, l’histoire et les politiques de certains pays qui montrent, en positif ou en négatif, que la monnaie influe fortement sur le cours des choses.

Les courants dominants dans le monde économique et politiques combattrons cette idée, mais malheureusement l’actualité économique et sociale semble nous donner raison. Un premier bilan de la politique de « l’euro fort » incarné par la politique de la BCE et le pacte de stabilité est manifestement négatif.

La BCE est-elle un bouc émissaire commode pour un gouvernement en difficultés ? Nous ne le croyons pas. D’ énormes chocs exogènes à l’Europe se sont produits dans les trois dernières années (l’éclatement de la bulle Internet américaine et la récession américaine qui l’a suivi, l’attentat du 11 septembre, puis la guerre d’Irak pour ne citer que les trois principaux) ; il est inévitable que l’activité se réduise. L’économie a alors besoin d’une politique anticyclique dont les deux principaux leviers sont le budget et la monnaie. Or ces leviers ont été confisqués aux gouvernements au profit d’une règle technocratique, apparemment approuvée par un référendum, mais après un débat qui s’est porté au fond sur l’Europe globalement et non sur les modalités de son pilotage économique.

Il est plus que temps que ces choix soient revus à la lumière de leurs effets. Nous pensons pouvoir apporter notre contribution à ce débat à la fois par nos travaux théoriques sur la monnaie, par nos actions de communication (nous venons de diffuser largement un manifeste pour une politique monétaire active dont nous vous ferons part des retours) et par les échanges que nous nouerons avec vous.

 

En attendant, bon surf !